Propos vifs et acérés de Julia Gillard

Propos vifs et acérés de Julia Gillard

Propos vifs et acérés de Julia Gillard

Posté à 11 October 2012, 8:59 AEST

Le Premier ministre australien a reçu des messages de félicitations du monde entier.

Avant de parler de l'assaut de Julia Gillard a l'encontre du dirigeant de l'opposition, il faut savoir que c'est la Vice-présidente du Parlement, Anna Burke, une travailliste, qui a été élue le 9 octobre dernier au poste de Présidente du Parlement, la deuxième femme à y parvenir, suite à la démission de Peter Slipper embourbé dans un scandale politico-sexuel et contraint de démissioner.


Cette démission de Peter Slipper a donné lieu à une attaque au vitriole du Premier ministre à l'encontre du dirigeant de l'opposition Tony Abbott.


Julia Gillard n'a pas apprécié la tirade de Tony Abbott dénonçant la misogynie et le sexisme de certains texto envoyés par l'ancien Président du Parlement.

C'est au Parlement et habitée d'une colère non feinte remarquée en Australie, mais aussi dans les médias aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Afrique du Sud et au Canada, que Mme Gillard a pourfendue son adversaire qualifié d'hypocrite et de misogyne:


« Je n'ai pas de leçon à recevoir en matière de sexisme et de misogynie de la part de cet homme, je m'y refuse.

Le gouvernement n'a pas de leçon à recevoir en matière de sexisme et de misogynie de la part de cet homme. Ni maintenant, ni jamais.


Le dirigeant de l'opposition dit que toutes les personnes qui ont des points de vue sexistes ou sont misogynes ne sont pas dignes d'occuper de hautes fonctions.


Et bien j'espère que le dirigeant de l'opposition a un bout de papier pour écrire sa démission. Et si le dirigeant de l'opposition a besoin de savoir à quoi ressemble la misogynie, c'est d'un miroir dont il a besoin. »


Et Julia Gillard d'énumérer une longue liste de déclarations jugées sexistes et misogynes, déclarations prononcées par le dirigeant de l'opposition au fil des ans.
Tony Abbott déclarant dans l'ancien gouvernement «  Est-ce vraiment une mauvaise chose que les hommes aient davantage de pouvoir que les femmes ? » Ou Tony Abbott soulignant : « Et si les hommes étaient physiologiquement et par tempérament plus aptes à faire preuve d'autorité ou à donner des ordres. »


Julia Gillard s'est aussi déclarée personnellement insultée quand Tony Abbott a déclaré alors qu'il était ministre de la Santé que l'avortement était «  une solution de facilité » pour les femmes.


Selon l'expression consacrée, Julia Gillard a fait le buzz dans les médias et les réseaux sociaux.