Raccordement de trois provinces papoues au réseau électrique

Raccordement de trois provinces papoues au réseau électrique

Raccordement de trois provinces papoues au réseau électrique

Posté à 7 November 2012, 8:52 AEDT

27 000 personnes supplémentaires vont recevoir l'électricité à la maison.

Pour raccorder ces 27 000 personnes dans des régions isolées de la Province Nord, la Province de Bretagne occidentale et la région autonome de Bougainville, la Banque asiatique de développement (BAD) a dû orchestrer un prêt de 6 millions de dollars avec participation financière de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et de la Papouasie Nouvelle-Guinée.

Spécialiste de l'énergie à la BAD, Anthony Maxwell, estime que ce projet d'électrification est une bonne chose pour les gens ordinaires mais aussi pour les hôpitaux et les écoles.

MAXWELL : « Il faut mettre les choses en perspective. Au niveau national, l'accès à l'électricité est assez bas en Papouasie Nouvelle-Guinée. C'est autour de 10% je crois. Donc une personne sur 10 à accès à l'électricité dans sa maison. »

10%, c'était à l'échelle nationale, mais dans les trois provinces ciblées par ce projet, ce pourcentage est encore plus bas.

MAXWELL : « Dans chacune de ces provinces, l'accès à l'électricité est entre 1 à 4%. Très bas donc. Et avec ce que nous allons faire dans la Province Nord, l'accès à l'électricité passera de 3 à 9%, en Bretagne occidentale de 4 à 8% et pour Bougainville de 1 à 5%.
Les foyers et les ménages vont beaucoup bénéficier de l'électricité et ne seront plus obliger de s'éclairer au kérosène par exemple. Et l'électricité est moins cher que le kérosène, le budget des familles va donc s'en porter mieux et de l'argent pourra être dépensé ailleurs.
»

Et ce n'est pas tout, l'électricité peut-être également une source de revenus. Les familles bénéficiaires vont pouvoir s'acheter des machines à coudre par exemple ou des réfrigérateurs pour conserver des produits au frais pour ensuite les vendre.

Et comme je le disais tout à l'heure une bonne chose également pour les hôpitaux et les écoles.

MAXWELL : « Oui, les écoles pourront avoir de l'éclairage le soir mais elles auront surtout accès aux ordinateurs, ce qui n'était pas le cas. Quand aux établissements médicaux, ils pourront garder leurs vaccins au frais au lieu de les commander dans les grands centres urbains. Et ils pourront aussi s'éclairer le soir et les femmes ne devront plus accoucher dans le noir.»