«Crise humanitaire» en Papouasie Nouvelle-Guinée

«Crise humanitaire» en Papouasie Nouvelle-Guinée

«Crise humanitaire» en Papouasie Nouvelle-Guinée

Posté à 16 November 2012, 11:59 AEDT

C'est ainsi que Unni Karunakara a qualifié le fléau des violences domestiques et sexuelles contre les femmes dans le pays.

Hier jeudi le Président de Médecins Sans Frontières était à Port-Moresby. Unni Karunakara a comparé le niveau de violences sexuelles en Papouasie Nouvelle-Guinée à celui d'un pays en guerre. Et il a réclamé des mesures d'urgence au Premier ministre Peter O'Neill. D'après MSF, 70% des femmes papoues seront violées ou physiquement agressées durant leur vie. MSF mène deux programmes dans le pays, à Lae, la deuxième ville du pays, et dans les Hauts-Plateaux du Sud. Et les équipes de MSF reçoivent chaque mois la visite d'environ 60 femmes violées. «Quand une femme est violée, les gens l'accusent de l'avoir provoqué», rappelle Unni Karunakara. Et plus de 60% des Papous infectés par le Sida sont des femmes et des petites filles.