Timor Leste: l'ONU laisse des chômeurs derrière elle

Timor Leste: l'ONU laisse des chômeurs derrière elle

Timor Leste: l'ONU laisse des chômeurs derrière elle

Mis à jour 16 November 2012, 10:15 AEST

L'ONU plie bagages… et elle sera fortement regrettée.

Le départ de la mission de maintien de la paix va mettre au chômage 900 employés Timorais et les 1300 agents de sécurité sous contrat privé. Un coup dur, mais le numéro 2 de la mission de l'ONU, Gary Grey, affirme que les employés timorais ont été dûment préparés à cette transition.

Selon lui plus de 90% d'entre eux ont bénéficié de formations tous azimuts, dans le domaine des technologies de l'information, de la traduction et de l'interprétariat, de l'administration, et même la création d'entreprises.

D'après Gary Grey, ces ex-employés de l'ONU n'auront donc aucun problème à retrouver un travail dans les ONG et ambassades de Dili, la capitale. Reste que le départ de la mission de l'ONU va aussi affecter les petits commerces. La première mission de l'ONU s'était retirée en 2005, mais avait du revenir en 2006 suite à des troubles. 

Sujets: