Tonga: plaque tournante de la drogue

Tonga: plaque tournante de la drogue

Tonga: plaque tournante de la drogue

Mis à jour 19 November 2012, 11:37 AEDT

C'est la plus grande saisie de drogues jamais réalisée dans le Pacifique. 204 kilos de cocaïne d'une valeur de 120 millions de dollars australiens, et un corps en état de décomposition ont été retrouvés dans un voilier abandonné à Tonga. 

 

Vendredi lors d'une conférence de presse, la Police Fédérale Australienne a dévoilé les détails de cette enquête commune avec la police tongienne, celle des Iles Cook et l'Administration américaine de lutte contre la drogue, dans le cadre du Réseau de lutte contre la criminalité transnationale dans le Pacifique, qui relie 9 pays.
 
Les polices australienne et américaine surveillaient ce voilier, le « JeReVe », depuis son départ d'Equateur, en Amérique du Sud, le 20 août. Mais elles avaient perdu sa trace au milieu du Pacifique en octobre. C'est finalement deux plongeurs qui ont découvert le voilier et le corps à son bord le 5 novembre, à 10 miles nautiques au large de Nuku'alofa, la capitale tongienne. David Sharpe est le directeur par intérim de la division des crimes graves et du crime transnational au sein de la police australienne : 
 
«Cette cocaine n'était pas destinée à Tonga ni aux Iles Cook. Mais les polices tongiennes et des Iles Cook ont joué un rôle très important dans cette enquête qui a débuté en Amérique du Sud. Grâce à elles, 204 kilos de cocaïnes n'ont pas atteint les côtes australiennes.» 
 
Le Pacifique est la plaque-tournante du trafic de drogue entre l'Amérique latine et l'Australie. La police australienne ne se prive donc pas de faire de la pub quand elle réalise une saisie importante. David Sharpe: 
 
«Je pense que les conséquences pour la santé publique de 200 kilos de cocaïne sont très graves, d'autant plus que c'est le quatrième bateau de trafiquants de drogue que nous interceptons depuis 2010 et qui vise la clientèle australienne. Ce qui nous fait un total de 1.1 tonne de cocaïne. Si cette drogue était arrivée sur le territoire australien, son impact sur la santé des Australiens aurait été très grave.» 
 
Egalement à la conference de presse vendredi à Canberra, le chef de la police des Iles Cook, le commissaire Maara Tetava. La drogue n'est pas un problème dans son pays, mais il est fier d'avoir aidé les Australiens :
 
«Nous sommes un tout petit maillon dans la grande chaîne de la lutte contre la criminalité transnationale. Je ne dispose que d'un petit service de police, mais sur cette affaire-là, je suis content d'avoir pu participer à et soutenir toute l'opération.» 
 
Maara Tetava, au micro de Stephanie March sur Radio Australie. Le corps en décomposition n'a toujours pas été identifié, mais l'Australie a dépêché un médecin légiste à Tonga.