Sécurité alimentaire et vulnérabilité des petites îles

Sécurité alimentaire et vulnérabilité des petites îles

Sécurité alimentaire et vulnérabilité des petites îles

Posté à 3 December 2012, 9:02 AEST

La semaine dernière, des problèmes de transports maritimes ont empêché la livraison de produits alimentaires dans un internat des États fédérés de Micronésie.

Un incident qui rappelle combien l'isolement et la distance accentuent la fragilité des îles reculées, notamment dans le domaine de la sécurité alimentaire.
Et c'est de cela dont nous avons parlé avec Mark Howden, chef des recherches au CSIRO : l'Organisation du Commonwealth pour la recherche industrielle et scientifique du gouvernement australien.
Mark Howden nous parle tout d'abord de sécurité à l'échelle mondiale pour la ramener ensuite à l'échelle du Pacifique.


HOWDEN : « De manière générale, nous avons une population qui à l'échelle globale continue de croître. La croissance est actuellement d'un peu plus de 1% par an. Et dans le passé, la croissance de la production agricole était supérieure à cela.
C'est-à-dire que notre production alimentaire était plus rapide que notre croissance démographique et notre consommation.
Malheureusement, au cours de la dernière décennie, notre production alimentaire a ralenti davantage que notre croissance démographique. Cette productivité du secteur alimentaire est maintenant inférieure à la croissance démographique. L'offre est inférieure à la demande et ce déséquilibre s'accentue.
En conséquence, les prix ont grimpé, c'est devenu très volatile, et si les prix montent, les pauvres ne peuvent pas s'acheter de nourriture.
Ce déséquilibre va continuer à s'accentuer et le consensus général veut qu'il va falloir doubler notre production alimentaire au cours de ces 30 et 40 prochaines années.
»


Ramenons à l'échelle du Pacifique à présent. Est-ce que cette région pourrait prétendre à un certain degré d'autosuffisance alimentaire ?


HOWDEN : « De toute évidence l'autosuffisance alimentaire remonte à loin dans cette région, à des centaines d'années. Mais les populations des îles du Pacifique ont augmenté et il y a plus de pression sur la capacité des productions alimentaires locales.
Les Océaniens importent donc de plus en plus leur nourriture ; ce qui n'est pas un problème en soi à condition d'en avoir les moyens et à condition que cette nourriture puisse être livrée.  
Deux facteurs importants et si on regarde sur le long terme, les prix des carburants vont continuer d'augmenter et ça se répercutera sur le prix des produits alimentaires et le coût des transports de ces produits à travers le Pacifique. Certaines îles sont très éloignées et les coûts de transport pourraient devenir très élevés. Ce sont des changements économiques inévitables.
»


Et rajoutons maintenant le changement climatique.


HOWDEN : « Climat qui deviendra plus humide et plus chaud dans les régions équatoriales et plus chaud et sec dans le reste du Pacifique. Changements qui auront un impact. Et mettez là-dessus la montée des eaux et la contamination par l'eau de mer de l'eau douce sans oublier l'acidification, notamment dans les régions au  Sud. Et tout cela aura bien sûr un impact sur la toile alimentaire et sur les océans également. Je crois que la sécurité alimentaire posera de nombreux défis au Pacifique dans le futur. »