Un djihadiste australien tué en Syrie

Un djihadiste australien tué en Syrie

Un djihadiste australien tué en Syrie

Mis à jour 3 January 2013, 10:44 AEDT

Abou al-Walid al-Australi, c'était son nom de guerre. Mais à Melbourne, il s'appelait encore Youssouf Toprakkaya.

Il est mort sous les balles d'un sniper dimanche au cours de l'assaut contre la base de Wadi Deif, aux mains des forces gouvernementales majoritairement alaouites. Ce maçon trentenaire d'origine turque était en Syrie depuis six mois.

Etant sunnite, il y avait rejoint les rangs de la Brigade al-Farouk, qui lui rend hommage dans une vidéo postée sur Youtube. On y voit Youssouf Toprakkaya en train de fabriquer une bombe artisanale. Le martyr était inscrit sur les listes des services de lutte antiterroriste américains, comme l'a révélé Wikileaks en 2010.  En 2012, 2 autres Australiens sont morts dans la guerre civile en Syrie.

Et selon le président de l'Association des Syriens d'Australie, environ 80 Australiens, principalement d'origine syrienne ou libanaise, seraient en ce moment en Syrie. Tous affirment y être pour faire de l'humanitaire. Une goutte d'eau dans la masse des 1100 à 2700 jihadistes étrangers accourus en Syrie.

Le gouvernement australien a ouvertement condamné le régime syrien pour les victimes du conflit, demandé le départ du président Bachar al-Assad et expulsé plusieurs diplomates syriens. Mais la police australienne a officiellement mis en garde les Australiens rejoignant les rebelles, précisant que c'était illégal.