Tavurvur refait parler de lui

Tavurvur refait parler de lui

Tavurvur refait parler de lui

Posté à 24 January 2013, 8:25 AEDT

Ce volcan de Papouasie Nouvelle-Guinée s'est réveillé en crachant des jets de vapeurs et de cendres.

Tant et si bien que plusieurs vols régionaux à destination ou en partance de la province de Nouvelle-Bretagne orientale ont dû être annulés mardi 22 janvier.

Les riverains du Mont Tarvuvur ont entendu le volcan dans la nuit du samedi 19 janvier et la lumière du jour a révélé d'importants panaches de cendres blanches allant jusqu'à 500 mètres de hauteur dans le ciel.

Susie McGrade, une résidente locale, nous a donné ses impressions :

MCGRADE : « Ce ne sont pas les éruptions énormes que nous avons vues en 2006, en 2008 ou en 1994 mais je me doute bien que pour les personnes qui vivent du mauvais côté [du volcan] cela ne doit pas être agréables avec ces cendres qui tombent. »

Les volcanologues pensent que ce réveil de Tavurvur ne devrait pas s'éterniser, mais les craintes persistent puisque ce volcan est déjà responsable de nombreux dégâts dans le passé.
Tarvurvur est un volcan actif situé sur un côté de la ville de Rabaul. Rabaul était la capitale provinciale, elle a été détruite en 1994 par les cendres d'une éruption volcanique. La capitale a donc été déplacée à Kokopo, une ville située à une vingtaine de kilomètres.

Nous avons aussi demandé à Susie McGrade de nous parler des informations qu'elle reçoit de l'Observatoire volcanologique de Rabaul.

MCGRADE : « Nous avons su samedi quand tout à commencé qu'il y avait eu un séisme de 5 point quelques chose sur l'échelle de Richter, c'était dans l'après-midi. Et dans la soirée vers 21 heures 21h30, nous avons entendu comme des beuglements. Mais comme il faisait noir, personne ne pouvait voir de cendres. Quand un volcan grogne ou se met à beugler, c'est comme un avion qui atterri ou qui passe au-dessus de vos têtes.
J'ai téléphoné à l'observatoire et ils m'ont dit que le volcan était effectivement en train de grogner mais qu'il n'y avait pas beaucoup de pression en-dessous. Ils m'ont dit que ça ne devrait pas durer très longtemps. Mais aujourd'hui, l'alerte a été renforcée et ils ont dit que ça montait en puissance. Ce qui est très décevant pour nous habitants de Rabaul.
»

L'Observatoire volcanologique de Rabaul continue de suivre attentivement l'évolution de la situation.