Tonga mise à 50% sur les énergies renouvelables

Tonga mise à 50% sur les énergies renouvelables

Tonga mise à 50% sur les énergies renouvelables

Posté à 31 January 2013, 8:32 AEDT

Le gouvernement espère que les énergies renouvelables répondront à la moitié des besoins énergétiques du royaume d'ici 2020.

Un examen approfondi du secteur de l'énergie de cette petite nation polynésienne a débouché sur une nouvelle Feuille de route de l'énergie échelonnée sur 10 ans.

Le directeur du projet, Inoke Vala, souligné que la production annuelle de courant repose en grande partie sur les importations de combustibles fossiles de Singapour via Fidji.

Inoke Val nous explique que l'application de cette feuille de route de l'énergie n'est pas une mince affaire.

VALA : « Étant donné la situation dans laquelle Tonga se trouve, une petite, très petite nation océanienne éparpillée dans le Pacifique, ce programme d'énergie est pour nous un composant majeur pour aller de l'avant. Il faut aussi se préparer en termes de législation, en termes d'organe régulateur et revoir ou réexaminer le modèle économique pour mettre en place des sources d'énergie propres, sûres, abordables et durables. »

Inoke Vala a dit ' des sources d'énergie', il ne s'agit donc pas uniquement d'énergie solaire…

VALA : « Ça va être un mélange car le solaire a bien sûr besoin de soleil pour fonctionner, c'est-à-dire peut-être quatre heures par jour ou trois heures par jour ou pas du tout.

Si vous voulez une contribution substantielle des énergies renouvelables vous devez penser au vent, aux vagues, au solaire et à la bioénergie.
»

Une étude de faisabilité pour des éoliennes est en cours avec l'aide du Japon et c'est parti pour le solaire puisque des installations solaires financées par la Nouvelle-Zélande ont déjà été mises en service. Le solaire devrait en fait répondre à 4% de l'ensemble des besoins énergétiques du royaume.

Seulement, le vent et le soleil ne suffiront pas pour produire 50% de l'électricité de Tonga d'ici 2020. D'autres énergies sont donc à l'étude.

VALA : « En plus de tout cela, une étude de faisabilité sur la bioénergie est en cours, une autre sur l'énergie marémotrice et une étude de faisabilité sur l'énergie houlomotrice [énergie de la houle ou des vagues]. Nous étudions donc beaucoup de possibilités en ce moment. »