Iles Salomon: l'heure du douloureux bilan

Iles Salomon: l'heure du douloureux bilan

Iles Salomon: l'heure du douloureux bilan

Mis à jour 7 February 2013, 14:58 AEDT

Le tsunami a fait 6 morts et 3000 déplacés hier après un puissant tremblement de terre de magnitude 8 sur l'échelle de Richter.

 

Deux vagues de 1.50 mètre ont frappé des villages à l'ouest des îles Santa Cruz, dans la province de Temotu, directement au nord du Vanuatu. Ali Kiko est un travailleur humanitaire employé par l'ONG World Vision à Lata, une bourgade de 5000 habitants, qui a été la plus touchée par le tsunami :  
 
«Quand la première vague est arrivée, soit environ 10 minutes après le tremblement de terre, les gens ont commencé à courir un peu dans tous les sens, à la recherche de leur famille. Tout le monde s'est précipité en hauteur, sur le point le plus élevé de Lata, dans une grande confusion.» 
 
De son côté, Andrew Catford, le directeur de World Vision basé à Honiara, la capitale, revoit à la hausse les bilans qui nous sont parvenus jusque là: 
 
«5 villages autour de Lata ont été très détruits par le tsunami. D'après nos informations, ils totalisent une population de 781 habitants. Et près d'une centaine de maisons ont été soit très endommagées, soit complètement détruites. Plusieurs point d'eau ont été contaminés et couverts de débris. Et selon nos informations il y a 6 à 8 morts. Et aujourd'hui on en est encore à faire le bilan des destructions et de possibles blessés, on devrait avoir plus de détails aujourd'hui.» 
 
Andrew Catford au micro de Simon Santow sur l'ABC. Une école et la piste d'atterrissage de Lata, ont aussi été détruites par le tsunami. 
 
Bob Carr, le Ministre australien des Affaires étrangères a aussitôt offert l'aide de l'Australie hier après-midi : 
 
«Nous travaillerons avec le gouvernement salomonais pour envoyer toute l'aide que nous pouvons. Parce que nous avons une très bonne relation avec ce pays et ses habitants.»