Une jeune mère brûlée vive en Papouasie Nouvelle-Guinée

Une jeune mère brûlée vive en Papouasie Nouvelle-Guinée

Une jeune mère brûlée vive en Papouasie Nouvelle-Guinée

Mis à jour 8 February 2013, 10:11 AEST

Cette jeune femme de vingt ans ans, mère d'une petite fille de huit mois, a été accusée d'avoir tué par la sorcellerie un garçon de six ans.

Le garçon est décédé mardi à l’hôpital de Mount Hagen, dans la région ouest des Hauts-Plateaux. Les parents et les proches du garçonnet ont brûlé la jeune maman jeudi dernier dans une banlieue de la ville, devant une centaine de personnes.

Des spectateurs, dont des enfants, ont pris des photos de cette brutale tragédie.

Les bourreaux ont aussi torturé la jeune maman avec une barre de fer brûlante, avant de lui arracher ses vêtement, de lui attacher les mains et les jambes, et de l’asperger d’essence pour ensuite la jeter dans un feu sur un monticule d’ordures.

La police locale a condamné ce meurtre en précisant que l'affaire sera traitée comme un cas habituel d'homicide et que les responsables seront traduits devant la justice.

En Papouasie Nouvelle-Guinée, selon les croyances locales, la mort naturelle n'existe pas. On ne meurt pas de paludisme ou de typhoïde. On meurt parce qu'un sorcier ou une sorcière vous a jeté un sort.