Les « victimes oubliées » du tsunami du 6 février

Les « victimes oubliées » du tsunami du 6 février

Les « victimes oubliées » du tsunami du 6 février

Mis à jour 19 February 2013, 9:00 AEST

Au début du mois, un puissant tremblement de terre de magnitude 8 sur l'échelle de Richter a déclenché un tsunami aux iles Salomon.

Une vague d'une hauteur d'un mètre qui a frappé les îles de Santa Cruz, dans la Province de Temotu, au nord du Vanuatu. Une catastrophe qui a fait près de 10 morts.


La Société Mondiale pour la Protection des Animaux (WSPA) visite en ce moment des villages touchés par la catastrophe pour faire un bilan des animaux tués ou portés disparus.


Scott Cantin, directeur des services de communications du bureau de la gestion des catastrophes de la WSPA indique que le bien-être des habitants et des animaux à la suite d'une catastrophe est interconnecté : « Quand on sait que cette communauté dépend d'une économie agricole et de subsistance, nous savons que l'impact sur les animaux serait conséquent ; notamment les poules et les cochons. »

Et d'ajouter : « Les villageois dépendent de ces animaux. Et si vous aidez les gens et que vous n'aidez pas les animaux,  la population aura beaucoup plus de mal à se rétablir. »

Si cette société de protection des animaux se penchent sur le cas des cochons et des poules, elle ne dit rien sur la faune sauvage.