Taux de suicide élevé chez les jeunes fidjiens

Taux de suicide élevé chez les jeunes fidjiens

Taux de suicide élevé chez les jeunes fidjiens

Mis à jour 27 February 2013, 10:18 AEST

La majorité des cas de suicides et des tentatives de suicide signalés en 2012 concerne des personnes en-dessous de 25 ans.

Selon les dernières statistiques : les forces de police ont enregistré 124 suicides et 144 tentatives  l'année dernière.

39 suicides et 61 tentatives concernent des personnes âgées de 17 à 25 ans.

La police ajoute que 8 jeunes qui se sont suicidés et 20 autres qui ont tenté de mettre fin à leurs jours avaient 16 ans et moins de 16 ans.

Lionel Rodjers est un conseiller dans une association jeunesse pour la santé mentale.

RODGERS : « Je suis certain que l'une des raisons à l'origine des nombreux suicides chez nos jeunes, est qu'il n'y a pas de mécanismes pour les soutenir. La société et la famille attendent beaucoup de ces jeunes et ils ne sont pas en mesure de faire face à toutes ces pressions. Il n'y a pas d'endroits où ils peuvent être eux-mêmes et parler librement des problèmes qui les concernent. »

Dans une émission très récente, nous avons traité du taux élevé de suicide chez les jeunes Océaniens de Nouvelle-Zélande.  Et dans la diaspora du Pacifique, le suicide est un sujet tabou dont on ne parle pas. Qu'en est-il à Fidji ?

RODGERS : « La situation est similaire ici à Fidji. Et maintenant, à la suite des récentes recherches, nous savons que les jeunes sont soumis à des abus, qu'ils ont aussi des ruptures amoureuses dont ils ne peuvent pas parler car on ne parle pas de ces choses là. Nous essayons de mettre en place des programmes de sensibilisation dans les écoles pour que les jeunes soient en mesure de s'exprimer et de parler de leurs problèmes. Pouvoir leur dire, c'est Ok de parler, c'est OK, c'est OK de parler à quelqu'un de ces choses là. »