Australie: 250 scientifiques s'opposent à l'abattage des requins

Australie: 250 scientifiques s'opposent à l'abattage des requins

Australie: 250 scientifiques s'opposent à l'abattage des requins

Mis à jour 4 July 2014, 14:01 AEST

Après un essai de trois mois qui s'est achevé en avril, le gouvernement d'Australie occidentale envisage de pérenniser le programme. 

Plus de 250 scientifiques du monde entier demandent l'arrêt de l'abattage des requins en Australie occidentale. Après un essai de trois mois qui s'est achevé en avril, le gouvernement de l'État envisage de pérenniser le programme. En trois ans et demi, 7 personnes ont en effet été tuées par des requins en Australie occidentale. 
 
En janvier, les autorités ont décidé de poser des filets et des appâts à 1 km des plages les plus populaires de l'État, principalement au large de Perth et Fremantle. Les espèces visées : les grands requins blancs, les requins-tigres et les requins-bouledogues de plus de trois mètres. Il s'agit d'espèces protégées, mais le ministre fédéral de l'Environnement a levé la protection temporairement pour l'Australie occidentale. 
 
Le plan a provoqué la colère d'une partie de la population. Il y a eu plusieurs manifestations à Perth en Australie occidentale contre l'abattage des requins. 
Il ne garantit pas la sécurité des baigneurs et des surfeurs, argumentent les scientifiques. Ils ont adressé une lettre ouverte au gouvernement d'Australie occidentale. La biologiste marine australienne Jessica Meeuwig a coordonné la pétition :
 
« À Hawaï, ils ont passé 16 ans à tuer les requins-tigres, de la même manière qu'en Australie occidentale, en posant des filets avec des appâts. Mais cela n'a eu aucun impact sur les statistiques d'attaques de requins. » 
 
Le gouvernement d'Australie occidentale brandit un autre exemple, celui du Queensland, qui abat aussi les requins pris dans les filets. Résultat : aucune attaque fatale de requin depuis 1961. Ken Baston, le ministre de la Pêche d'Australie occidentale, au micro de Jake Sturmer sur l'ABC :
 
« Nous suivons l'exemple du Queensland. On n'a pas eu besoin de ré-inventer la roue, on fait comme le Queensland. » 
 
Malgré les manifestations contre l'abattage des requins en Australie occidentale, une partie de la population est en faveur de cette politique. Comme Gary Mc Cormick, ce surfeur d'Australie occidentale: 
 
« Les autorités doivent faire quelque chose, elles ne peuvent pas rester les bras croisés. Sinon on fait quoi ? C'est clair, si les gens ont peur, ils peuvent toujours s'abstenir d'aller nager ou surfer. Mais pour les gens comme moi, le surf, c'est notre passion, et rien ne nous empêchera d'y aller. » 
 
Lors du programme d'essai en début d'année, 172 requins se sont pris dans les filets. Parmi eux, 163 requins-tigres, et aucun grand blanc, l'espèce qui tue le plus d'humains. 50 requins de plus de trois mètres ont été abattus, 20 sont morts épuisés dans les filets, et les autres ont été relâchés.