Annoucement

Le ​service ​d’informations ​en ​français ​de ​Radio ​Australie ​a ​fermé ​en ​février ​2017. ​Cette ​page ​n’est ​plus ​mise ​à ​jour. ​Pour ​en ​savoir ​plus, ​rendez-vous ​sur http://ausp.lu/2fm5qSv.

Brèves du Pacifique - jeudi 7 mai 2015

Brèves du Pacifique - jeudi 7 mai 2015

Brèves du Pacifique - jeudi 7 mai 2015

Mis à jour 7 May 2015, 16:26 AEST

L'Australie tente par tous les moyens d'éviter que la Grande barrière de corail ne se retrouve sur la liste du patrimoine en péril de l'Unesco. 

Le gouvernement du Queensland vient ainsi d'annoncer la création d'un nouveau groupe de travail chargé de fournir des recommandations pratiques pour améliorer la qualité de l'eau. Il devra aussi guider l'État dans sa répartition des 100 millions de dollars débloqués par le gouvernement fédéral, en mars dernier. Cela montre « à l'Unesco et au monde entier que nous prenons au sérieux notre rôle de gardiens de ce trésor du patrimoine mondial », assure le ministre de l'Environnement du Queensland. C'est en juin que l'organisation des Nations unies dira si elle considère que la Grande barrière de corail est désormais « en péril » ou non.
 
L'Australie fait un don de 24 millions de dollars au Pakistan. Cette somme doit servir à restaurer les infrastructures endommagées par les inondations, mais aussi à lutter contre Daesh. L'essor de cette organisation terroriste est préoccupante, a déclaré la ministre australienne des Affaires étrangères, lors de sa visite à Islamabad. « L'Australie n'est pas à l'abri. Il y a une centaine de combattants australiens qui sont en ce moment en Irak et en Syrie, et qui soutiennent cette organisation barbare, brutale et meurtrière », a souligné Julie Bishop. L'Australie souhaite donc que le Pakistan surveille mieux ses frontières.
 
Un dispositif sécuritaire impressionnant est mis en place pour la visite du président indonésien dans les provinces papoues, ce week-end : au moins 6 000 soldats et policiers seront déployés. Des hélicoptères, des avions militaires et des navires de guerre les assisteront, rapporte le Jakarta Post. Le message est clair, comme le résume un général indonésien : les agents de sécurité n'hésiteront pas à prendre des mesures sévères contre ceux qui seraient tentés de perturber ce qui sera la deuxième visite de Joko Widodo dans les provinces papoues.
 
La situation est toujours tendue dans la province de Hela, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, deux semaines après le vol d'un cochon, qui a entraîné la mort de 10 personnes. Pour le moment, deux personnes, dont un adolescent, ont été arrêtées, mais la police attend que de nombreux autres suspects se rendent. Les deux tribus qui se sont affrontées violemment ne se sont pas réconciliées et beaucoup craignent pour leur sécurité, rapporte le commandant de police de la province. Plusieurs enfants ne sont ainsi pas retournés à l'école depuis les violences.
 
Le sous-comité des Nations unies pour la prévention de la torture vient d'achever sa première visite à Nauru. Les agents de l'Onu se sont particulièrement intéressés à la situation des demandeurs d'asile détenus dans le camp australien. Vu le nombre de personnes retenues en ce moment sur l'île, il est urgent que Nauru mette en place un mécanisme de prévention pour répondre à leurs besoins et à leur situation, a déclaré le chef de la délégation.
 
Triste record pour la région : huit des dix pays qui comptent le plus d'obèses dans le monde sont des États du Pacifique. Nauru arrive en tête, avec 94% de personnes obèses, selon l'Organisation mondiale de la santé. Dans trois autres pays de la région, plus de 90% des habitants sont considérés comme obèses - il s'agit des États fédérés de Micronésie, des Îles Cook et des Tonga. Et cela engendre une épidémie de maladies non-transmissibles, explique l'un des responsables de l'OMS dans le Pacifique. Le Dr Ezekiel Nukuro estime toutefois que les gouvernements font de leur mieux, en s'attaquant au tabagisme, à l'alcoolisme, à la malbouffe et au manque d'exercice.