Annoucement

Le ​service ​d’informations ​en ​français ​de ​Radio ​Australie ​a ​fermé ​en ​février ​2017. ​Cette ​page ​n’est ​plus ​mise ​à ​jour. ​Pour ​en ​savoir ​plus, ​rendez-vous ​sur http://ausp.lu/2fm5qSv.

Gold Ridge: Le gouvernement des Îles Salomon encourage la réouverture de la mine controversée

Gold Ridge: Le gouvernement des Îles Salomon encourage la réouverture de la mine controversée

Gold Ridge: Le gouvernement des Îles Salomon encourage la réouverture de la mine controversée

Mis à jour 31 January 2017, 20:52 AEDT

Les propriétaires de Gold Ridge prêts à travailler avec les communautés locales pour préparer la réouverture de la mine.

Walton Naezon, président de Gold Ridge Community Investment, la société foncière coutumière actionnaire minoritaire de la mine, affirme que jusqu'à présent la nouvelle a été très bien accueillie par la population locale.

« La différence aujourd’hui c’est qu’avant, nous avions seulement un partenaire étranger. Nous n’avions aucun contrôle, maintenant nous avons des législations à travers la Loi des mines et des minéraux et la Loi de l’environnement. Et puis, nous avons un partenaire qui est une entreprise locale. Et ce sont les changements majeurs que nous voyons.

Rappelons qu’en 2014, la compagnie minière australienne St Barbara avait dû fermer Gold Ridge, suite à d’importants dégâts dans la mine provoqués par des inondations. Des dizaines de millions de litres d'eau toxique, contenant notamment de l'arsenic et du cyanure mais aussi d'autres métaux lourds s’étaient échappés du bassin de résidus qui a depuis encore menacé de déborder plus d'une fois. Mais Naezon explique que là encore, personne ne s’est opposé au projet.

« On collabore avec toutes les autorités, et tous les actionnaires. On ne va pas tout recommencer demain et commencer à creuser et à ré exploiter la mine. Pour l’instant, nous essayons de restructurer et réhabiliter une vielle mine qui aujourd’hui n’existe plus. Détruite presque à 100 pourcent. Cela prend du temps de régler les problèmes environnementaux.  

Walton Naezon assure que Gold Ridge Community Investment va faire en sorte que le groupe chinois AXF, l’actionnaire majoritaire de la mine, respecte les standards environnementaux légaux. Aucun compromis ne sera possible, ils feront preuve de fermeté.

De son côté, le Premier Ministre des Îles Salomon, Manasseh Sogavare, par la voix de son chef de cabinet, Robson Djokovic, veut rassurer les habitants de la région. Robson Djokovic affirme que bien que le risque existe toujours, les habitants des environs seront en sécurité.

« Il existe des procédures et des systèmes qui ont été mis au point ... pour garantir que les normes de sécurité les plus élevées soient respectées afin d'éviter tout risque ou risque potentiel. Bien sûr, tout le monde ne sera pas d'accord. Nous comprenons le point de vue de ceux qui pourraient s'opposer au projet. Mais le gouvernement veille à ce que des consultations approfondies soient menées et nous écoutons les différents intervenants, en particulier ceux qui vivent à proximité du site minier.

La compagnie chinoise AXF, voulait commencer la reconstruction de la mine au début de février, à condition que le bail soit rétabli. Les coûts pour remettre la mine en état de fonctionnement seraient estimés entre 105 et 119 millions de dollars.