Annoucement

Le ​service ​d’informations ​en ​français ​de ​Radio ​Australie ​a ​fermé ​en ​février ​2017. ​Cette ​page ​n’est ​plus ​mise ​à ​jour. ​Pour ​en ​savoir ​plus, ​rendez-vous ​sur http://ausp.lu/2fm5qSv.

Brèves du Pacifique - mercredi 1 février 2017

Brèves du Pacifique - mercredi 1 février 2017

Brèves du Pacifique - mercredi 1 février 2017

Mis à jour 1 February 2017, 22:12 AEDT

C'est un véritable feuilleton qui se joue sur le transfert des migrants de Manus Island et de Nauru vers les Etats-Unis. 

Lors d'une conférence de presse plus tôt aujourd'hui, Sean Spicer, porte-parole de la Maison Blanche, a déclaré que l'Accord entre l'administration Obama et le gouvernement Turnbull, concernait environ 1 250 réfugiés, dont beaucoup étaient issus de pays couverts par les nouvelles interdictions imposées par la nouvelle administration américaine. Il a ensuite déclaré qu'il y aurait "des contrôles extrêmes appliqués à tous". Après cette première déclaration officielle de la Maison Blanche sur l'Accord de transfert, ABC News a contacté une source sur place pour confirmer l'information. Elle a dit que si le président décidait d'honorer le deal, ce serait seulement en raison des « relations de longue date que les Etats-Unis entretiennent avec l'Australie ». ABC a ensuite parlé à des fonctionnaires australiens qui disent, eux, que l'accord a été confirmé dans une conversation entre le président américain et le Premier ministre Malcolm Turnbull.
 
En Papouasie nouvelle guinée, les opérations de désarmement des tribus continuent dans la province de Héla, dans la région des Hauts-plateaux. Après des mois de violence, le commandant du contingent de la Force opérationnelle spéciale du PNGDF, le lieutenant-colonel John Manuai, a déclaré que les militaires arrêteraient tous ceux qui seraient encore en possession d'armes illégales à partir du 28 février. La veille, toutes les armes déposées seront détruites. Il a ajouté que ceux qui avaient des permis de port d'armes devaient également faire une déclaration de leur arme et des leurs munitions, ainsi que fournir le lieu où ils se les sont procurés. Samedi, un dirigeant du village de Kikita Two, Buka Minape, s'est rendu devant les militaires et la police. Le quotidien en ligne papou, The National a rapporté qu'il avait alors appelé son rival John Tipa à faire de même. Les deux groupes s'étaient battus pendant quatre ans sur un paiement de presque 4 millions de dollars. Jusqu'à présent, trois grosses opérations de dépôt d'armes ont été effectués dans le cadre de l'appel à la paix.
 
Aux Iles Fidji, Aman Ravindra-Singh, l'avocat du demandeur d'asile iranien qui a réussi à se rendre aux Fidjis après avoir quitté le centre de traitement Manus Island, en Papouasie-Nouvelle-Guinée dit qu'il prépare la demande de son client pour rester dans le pays. Loghman Sawari, âgé de 20 ans, est passé par les contrôles aux frontières fidjiennes et vit maintenant avec une famille dans la région de Nadi. Ce serait par avion qu'il serait arrivé aux Fidji mais son avocat refuse de donner des détails sur les circonstances de son voyage.Le Département de l'immigration des Fidji a demandé que Sawari se présente à son bureau, mais le jeune home n'a l'a pas encore fait. Son avocat affirme être en contact avec le directeur du département afin qu'il reçoive conseils et guidance pour remplir son dossier.