Annoucement

Le ​service ​d’informations ​en ​français ​de ​Radio ​Australie ​a ​fermé ​en ​février ​2017. ​Cette ​page ​n’est ​plus ​mise ​à ​jour. ​Pour ​en ​savoir ​plus, ​rendez-vous ​sur http://ausp.lu/2fm5qSv.

Brèves du Pacifique - jeudi 2 février 2017

Brèves du Pacifique - jeudi 2 février 2017

Brèves du Pacifique - jeudi 2 février 2017

Posté à 2 February 2017, 22:05 AEDT

Les avocats de Dylan Voller, le garçon dont le témoignage sur son traitement dans un centre de détention pour jeunes avait mené à une Commission Royale, demandent sa libération.

Les avocats proposent devant la Cour suprême du Territoire du Nord que leur client participe au programme Bush Mob à Alice Springs, spécialisé pour les jeunes aborigènes en difficulté. Un test de quatre mois, pour déterminer si le reste de sa peine peut être suspendu. L'avocat, David Dalton, a proposé que Dylan soit placé dans des conditions très strictes et porte un bracelet de surveillance électronique. Le jeune homme, âgé aujourd'hui de 19 ans, a été condamné à trois ans et neuf mois de prison pour vol qualifié en 2014. Il est supposé n'être libéré qu'en octobre. Le Procureur de la Couronne s'est opposé fermement à cette proposition, invoquant que Dylan n'était pas encore Prêt. Le Juge Peter Barr a confirmé que le programme était strict et a dit qu'il ferait part de sa décision jeudi après-midi. 
 
Suite du mauvais feuilleton sur l'Accord de transfert des réfugiés de Manus Island et de Nauru vers les Etats-Unis. Le président américain a Twitté dans la nuit à Washington pour condamner l'échange de réfugiés et de la marque des demandeurs d'asile détenus dans des camps sur Nauru et Manus Island. Je cite » Pouvez-vous le croire ? L'administration d'Obama a accepté des milliers d'immigrants illégaux venant d'Australie, Pourquoi? Je vais étudier de deal stupide. « fin de citation. Dans ce tweet, Trump qualifie incorrectement les réfugiés « d'immigrants clandestins » et parle «de milliers» de personnes au lieu de 1250. Cette information est arrivée quelques heures après que les détails de sa conversation avec le Premier ministre Malcolm Turnbull, ont été publiés par le Washington Post. Le journal américain y révélait que Donald Trump avait dit que « Des quatre conversations téléphoniques qu'il a eues avec des dirigeants étrangers samedi, "ça a été de loin la pire". Donald Trump aurait accusé le Premier ministre de vouloir exporter les « prochains poseurs de bombes de Boston» vers les États-Unis, et s'est plaint que l'accord allait le tuer politiquement. Cet Accord fait l'objet de messages contradictoires de la Maison Blanche depuis plusieurs jours. Le Premier ministre australien Malcolm Turnbill insiste, Donald Trump tiendra ses engagements.
 
A Hawaï, un torrent spectaculaire de lave en fusion se jette dans la mer. Les images sont à couper le souffle. Baptisé «firehose», lance d'incendie, le flux de lave s'écoule en continu, à l'entrée de l'océan Kamokuna, sur la côte sud-est de la Grande Île, attirant des curieux inconscients venus assister au spectacle. La lave fondue est maintenant arquée et tombe environ 230 mètres plus bas. Au Nouvel An, un énorme delta de lave de 10,5 hectares s'est effondré dans l'océan, provoquant des explosions et des vagues énormes. Il n'y avait d'abord qu'un ruisseau de lave qui s'en échappait mais le flux a récemment augmenté en intensité. Les scientifiques craignent maintenant qu'une grande fissure ne déclenche un nouvel effondrement et entrainent de nouvelles explosions. 

A Hawaï, un torrent spectaculaire de lave en fusion se jette dans la mer. Les images sont à couper le souffle. Baptisé «firehose», lance d'incendie, le flux de lave s'écoule en continu, à l'entrée de l'océan Kamokuna, sur la côte sud-est de la Grande Île, attirant des curieux inconscients venus assister au spectacle. La lave fondue est maintenant arquée et tombe environ 230 mètres plus bas. Au Nouvel An, un énorme delta de lave de 10,5 hectares s'est effondré dans l'océan, provoquant des explosions et des vagues énormes. Il n'y avait d'abord qu'un ruisseau de lave qui s'en échappait mais le flux a récemment augmenté en intensité. Les scientifiques craignent maintenant qu'une grande fissure ne déclenche un nouvel effondrement et entrainent de nouvelles explosions.